mars 2015 - Salle à Manger des Chartrons

une

La Salle à Manger du désert

Posted by | Evènements, Inside 18 rue Saint Joseph, Voyages Voyages ... | No Comments

Aider, soutenir, partager, nourrir…

Valeurs évidentes sous le Saint Joseph des Chartrons, Virginie ne pouvait qu’être enthousiaste pour le projet de l’équipage 1655 du 4L Trophy, Elio et Malo.

La Salle à Manger des Chartrons, sponsor d’Elio & Malo

2015 est l’année de la majorité pour le mythique 4L Trophy, qui fête ses 18 ans. Une date symbolique également pour l’envol vers l’aventure (bien cadrée par l’organisation:-) de 2600 jeunes trophystes.

Le projet présente plusieurs profils : un but caritatif pour les associations Les enfants du Désert, Croix-Rouge française et Banque Alimentaire, une réelle aventure humaine parmi 1300 voitures menées par des jeunes de moins de 25 ans, une expérience d’endurance et d’orientation avec un parcours à la boussole à travers les montagnes et le désert sud marocain.

Enfants du Désert :

Depuis 2005, l’association Enfants du Désert oeuvre pour l’éducation, la santé et les conditions de vie des enfants démunis Sud Marocain. Soutenus par une équipe de permanents et de professionnels bénévoles, des partenaires actifs, les projets ont abouti, entre autres, à la construction de 13 salles de classes, l’équipement de 17 écoles et de garderies, de nombreuses  actions de préventions et de soins par des dons, des caravanes médicales… Des bilans étonnants par leur diversité et leur nombre, avec en ligne principale une démarche  globale en faveur des enfants.

4L Solidaire :

Depuis l’édition 2011, l’association « 4L solidaire » demande à chaque équipage participant au raid, d’apporter 10 kg de denrées non périssables sur les villages de départ. La nourriture collectée est ensuite confiée à la Croix-Rouge et à la Banque Alimentaire. Ainsi pour 2015, près de 8 tonnes de nourriture ont été collectées, permettant la distribution de 20 000 repas sur l’ensemble du Pays Basque.

Elio & Malo ont bénéficié du soutien de La Salle à Manger des Chartrons pour réunir le budget nécessaire au projet.

Ils ont réussi à parcourir (presque) sans panne les 6000 kilomètres du Raid. Ils sont rentrés épuisés, malheureux de quitter le groupe extraordinaire du Raid, mais tellement heureux de l’avoir fait !